Contrôle des algues

La prolifération :

Les algues sont présentes dans tous les lacs et sont essentielles à l’établissement de la chaine alimentaire de cet écosystème aquatique. La croissance de la population algale est simulée par les nutriments, la lumière et la température ; tandis que leur quantité est régulée par la consommation du zooplancton.

Cependant, une concentration élevée de nutriment dans l’eau conduit à une haute densité d’algue. La pression  de consommation du zooplancton devient insuffisante et les algues en excès deviennent une nuisance.

Le bloom algal va réduire la pénétration du soleil, les échanges avec l’atmosphère et limiter la distribution des plantes. De plus, la décomposition des algues entraine une consommation d’oxygène privant la faune piscicole d’oxygène.

Dans certains cas, quelques espèces d’algues peuvent produire des composés toxiques.

Notre solution : l’Aération/Circulation

L’aération est une technique qui consiste à ajouter de l’oxygène pour maintenir un taux d’oxygène continu dans le lac, ce qui entraîne un double effet :

Control du phosphore :

En présente d’oxygène, les ions Fer  vont complexer le phosphore pour limiter sa biodisponibilité. En absence, d’oxygène le phosphore redevient disponible. L’aération est donc une technique de contrôle du phosphore dans les lacs et donc un moyen de réduire la prolifération d’algues.

 

algues-avant algues-apres
Situation initiale Situation après 5 jours de traitement

Favorisation du zooplancton :

L’aération permet un double contrôle des algues par la favorisation du zooplancton. Nos appareils type aquasub permettent d’oxygéner les couches profondes du lac. Cela leur permet d’avoir des conditions plus favorables au développement du zooplancton, avec de l’oxygène disponible. De plus, le zooplancton peut rester dans la profondeur du lac  permettant ainsi de limiter sa prédation.

Le zooplancton : un précieux allié (wikipedia.fr)

L’aération est une forme non toxique du control des algues, sans résidu ni sous produit. Le traitement aura sa pleine efficacité pour les étangs et lacs dépourvu d’oxygène en profondeur.

Nos études sont menées en partenariat avec I.D Eaux spécialiste des écosystèmes aquatiques.

Dispositif anti eutrophisation dans un port maritime

13-Design